Sélectionner une page

C’est en visitant le village des céramistes à Grottaglie que nous avons découvert Giorgio di Palma et son style pour le moins surprenant.

Giorgio di Palma est né en 1981 à Grottaglie (province de Tarente) dans les Pouilles.

Après des études scientifiques et une licence en archéologie, il a passé plusieurs années à l’étranger (Hongrie, Portugal, Allemagne) en tant que technicien en informatique et bénévole dans plusieurs projets communautaires.

En 2010, il décide de retourner à Grottaglie et d’ouvrir un atelier de céramique, favorisé par l’expérience de son père, professeur de dessin et propriétaire d’un studio d’art. Le fait de ne pas avoir fréquenté les instituts et académies d’art a immédiatement permis à Giorgio de développer un style unique.

Ses « céramiques inutiles » sont des reproductions d’objets du quotidien, de dimensions réelles, dépourvues de fonctionnalité, mais pleines de signi cations esthétiques et conceptuelles.

Elles sont une protestation contre le consumérisme effréné de la société contemporaine, où ce qui est jugé nécessaire aujourd’hui est destiné à devenir super u demain.

En 2017, l’ICMEA (association internationale des éditeurs de magazines sur la céramique) l’a classé parmi les meilleurs céramistes émergents au monde. Ses œuvres sont exposées dans de nombreux musées et collections publics et privés en Italie, en Europe, en Asie et en Amérique.